Territoires

Médiation du sensible et territoires : études des interactions diverses entre journalistes, experts scientifiques, médiateurs et autres acteurs du territoire à partir de la circulation des énoncés, informations et données reliées ; ces interactions conduisant à s’interroger sur la place des usagers tant au sein des villes intelligentes que des parcs ainsi que sur une saisie sensible des territoires.

De la smart-city au smart-citizen :  L’avènement de la société des datas constitue une révolution cognitive inégalement partagée. En outre les régimes sociotechniques développés ne prennent pas en compte le sujet une entité sensible. Nos interrogations portent sur les médiations du sensible par rapport aux territoires ; sur les usages des applications en contexte et sur les modifications induites sur les médiations (par exemple les modifications rapport patient/système de santé) ; et sur les populations invisibles (démocratie représentative et démocratie participative) ; les espaces protégés, territoires patrimoniaux en mouvement. L’approche d’un espace protégé renvoie aujourd’hui à un micro modèle exemplaire conjuguant de nouvelles formes de gouvernance et une visée d’innovation territoriale. Les espaces protégés de proximité permettent d’interroger de façon originale la conjonction d’une hyperruralité et d’une hyperurbanité et de penser de façon systémique, ouverte et solidaire la ville-territoire durable (en lien avec la ville aimable et la smart city). La qualité patrimoniale de ces espaces renvoie à la question des communs dans une logique d’identification, de préservation et de valorisation. Nos interrogations portent sur la nature perçue et sur sa place dans les systèmes sociaux ; sur les indicateurs des itinérances de tourisme durable ; sur la médiation de la biodiversité et sur l’interprétation des patrimoines.