Vincent Meyer


Vincent Meyer est sociologue, Professeur des universités en sciences de l’information et de la communication. Ses domaines de recherche sont les pratiques d’information et de communication d’agents individuels ou collectifs dans différents champs professionnels et leur traduction sur des supports protéiformes dont les technologies numériques. Ce faisant, il étudie :
– le caractère d’action et d’utilité publiques de certaines formes et intentions de communication (prévention, sensibilisation, recueil de dons, médiation numérique dans les politiques publiques et sociales ceci dans des perspectives interculturelle et internationale) ;
– le développement des communications publique et territoriale (information aux citoyens, marketing territorial, dématérialisation des services publics et e-administration des territoires, transition socio-écologique et valorisations des patrimoines naturel, matériel et immatériel).
Dans ces travaux, une partie est également consacrée au développement de techniques d’enquête projectives et participatives (Focus groupes, méthodes des scénarios) et aux méthodes expérimentales (Real Time Response).


Expérience :

Il enseigne au département des sciences de la communication à la Faculté des lettres, arts et sciences humaines (Campus Carlone) de l’université Nice Sophia Antipolis et à la Faculté de médecine du CHU de Nice.

Il a été membre entre 2010 et 2016 du Conseil supérieur du travail social où il présidait la commission Veille (chargée d’une fonction de veille active sur des sujets d’actualité liés aux pratiques, aux enjeux territoriaux et à l’impact des thématiques émergeantes sur le travail social). Membre aussi de plusieurs comités scientifiques dans ce champ : celui du Groupe national des établissements et services publics sociaux (GEPSo), du Carrefour national de l’action éducative en milieu ouvert (CNAEMO) et du Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT).

De juin 2008 à janvier 2012, il a été vice-président Relations internationales de l’ex-université Paul Verlaine-Metz ; de 2004 à 2008 (avec le Pr Catherine Loneux) en charge des Relations internationales pour la Société française des sciences de l’information et de la communication (SFSIC). Plusieurs de ses travaux concernent le développement territoriale et les innovations sociales de part et d’autre de la Méditerranée et, en particulier, aux et avec le Maghreb (http://loth.hypotheses.org).

Il a participé à et dirigé plus d’une vingtaine ouvrages collectifs et, est l’auteur de nombreux articles scientifiques dans le domaine de la communication organisationnelle et, plus particulièrement, de la Communication publique et territoriale et des communications dites d’actions et d’utilité publiques.

Il a publié entre 2004 et 2017 en nom propre, en direction ou en codirection, 24 ouvrages qui illustrent ses différents champs d’intervention et de recherche.


Thématiques et projets de recherches : 

  • Développement de la dimension communicationnelle dans l’analyse des situations de travail, des compétences professionnelles et de l’expertise notamment dans le domaine des organisations à vocation sociale ;
  • Recherches appliquées et/ou des recherches-actions sur les pratiques d’information et de communication dans différents champs professionnels spécifiquement sur les usages des technologies numériques et la transition digitale en cours auprès de personnes en situation de handicap, de fragilité/vulnérabilité ;
  • Étude et analyse des caractères d’action et d’utilité publiques de certaines formes et intentions de communication (prévention, sensibilisation, recueil de dons, médiation numérique…) ;
  • Développement des méthodologies projectives et participatives et des méthodes expérimentales en sciences humaines et sociales. Par exemple, dans la conception et la réalisation d’une campagne de communication en santé publique et/ou prévention des risques (maladies, addictions, désocialisation/radicalisation…) pareilles méthodologies contribuent à la réflexion sur leurs impacts avec des techniques de recueil des données comme la méthode des scénarios et/ou des démarches expérimentales d’analyse de la réception des contenus médiatiques via des mesures de Réponses en temps réel (RTR) ;
  • Déploiement de partenariats scientifiques (publications collectives, recherches et séminaires communs, projet Erasmus Mundus, accords Eramus+) à l’international, et plus particulièrement au Maghreb via différents programmes et rencontres scientifiques ayant comme principal axe le lien entre communication et territoires  https://loth.hypotheses.org/ 

En savoir plus :

vincent.meyer@univ-cotedazur.fr

http://vmeyer.canalblog.com/